David

« La 1ère cigarette que j’ai fumée était pour essayer, pour faire comme les « grands », j’avais 12 ans, il était à l’époque très facile de s’en procurer. J’étais entouré de fumeurs, mon père, mon grand-père et à cette époque personne ne faisait attention au tabagisme passif. »

Tabac : des risques spécifiques sur l’appareil respiratoire

La consommation d’oxygène présent dans l’air est indispensable à la survie des êtres humains. La respiration apporte cet oxygène au niveau des poumons où il passe dans le sang. Pour arriver aux poumons, l’air passe par le nez et la bouche puis la gorge, la trachée et les bronches. Le fumeur respire un air chargé […]

Rapport d’activité 2010

L’activité 2010 de la structure a été très soutenue, malgré un contexte d’ensemble difficile, qui se caractérise par une absence de volonté politique en dépit des enjeux dramatiques tant sur le plan sanitaire qu’économique. Le tabac tue en effet dans le monde une personne toutes les 6 secondes et en France, cela reste de loin [&helli

Le tabagisme passif, un risque mortel

Le tabagisme passif est un problème de santé publique qui concerne l’ensemble de la société, fumeurs comme non fumeurs, enfants et adultes. Dans la Convention-Cadre pour la lutte AntiTabac (CCLAT), ratifiée par la France en 2004, l’Organisation Mondiale de la Santé confirme que « l’exposition à la fumée de tabac entraîne la mala

Le tabagisme actif, première cause évitable de mortalité prématurée

Le tabac n’est pas un produit comme les autres. C’est le seul produit de consommation courante à être responsable du décès de la moitié de ses consommateurs réguliers. Consommé par environ 30 % de la population adulte, le tabac est, de loin, la première cause de morts et de maladies évitables en France.

La composition de la fumée de tabac

La combustion du tabac produit des nombreuses substances toxiques pour l’organisme, dont les goudrons, des gaz toxiques comme le monoxyde de carbone et des métaux lourds (cadmium, mercure, plomb, …). Au total, la fumée de cigarette recèle jusqu’à 4 000 composés chimiques, dont au moins 50 sont cancérigènes.
  • 1
  • 2