En plein débat à l’Assemblée nationale, la mesure du paquet neutre est férocément combattue par les cigarettiers et buralistes.. Premiers éléments d’analyse de ce lobbying.

  Pour afficher l’image en grand format, veuillez cliquer ici.

1. Occupation du terrain médiatique, notamment via le rôle prépondérant des représentants de la confédération des buralistes   

  • Entretenir une pseudo controverse* en contestant l’efficacité de la mesure ;
  • Affirmer que le packaging n’influence pas la consommation de tabac ;
  • Affirmer que les paquets neutres augmenteraient la contrebande ;
  • Menacer sur le plan économique en affirmant que ces paquets vont supprimer des emplois ;
  • Menacer sur le plan juridique en affirmant que c’est une atteinte forte au droit des marques et de la propriété intellectuelle (« Paquet neutre : les cigarettiers prêts à réclamer 20 milliards », titrait Le Figaro [1]);
  • Déplacer le sujet et suggérer d’autres mesures inoffensives pour l’industrie : éducation, prévention ;
  • Lancer une demande de moratoire via la confédération des buralistes avec le discours suivant : « si l’Europe dans son ensemble n’adopte pas la mesure, la France non plus », mais également : « appliquons uniquement la directive européenne ». Rappelons à cet égard la mobilisation des buralistes contre le projet de directive européenne (action prévue dans la stratégie de Philip Morris révélée notamment par Cash Investigation).

Comment ?

  • Etudes/enquêtes sur la contrefaçon et la contrebande financées par l’industrie du tabac via le cabinet KPMG (Le paquet neutre vu… par L’œil du 20 heures de France 2) ;
  • Manifestations des buralistes dans de nombreuses villes de France et fermetures de débits soutenues par les fabricants de tabac (Le paquet neutre vu.. par Cash Investigation), opérations de « neutralisations » de radars [2], etc. ;
  • Pétitions, sondages d’opinion (FTI Consulting-Odoxa), etc. A noter que FTI-Consulting est un cabinet d’influence dont une des missions est de faire de la « communication stratégique » (en particulier selon le site « la relation avec les pouvoirs Publics et leur communication notamment en situation de crise »). Par ailleurs, les présentations des dirigeants de FTI-Consulting montrent que Philip Morris constitue un des clients de ce cabinet de lobbying ;
  • Campagne de relations publiques « Oui à la prévention, Non à la punition » (Décryptage du concept de prévention selon l’industrie du tabac) ;
  • Créations de sites Internet et comptes Twitter associés
    • NonAuPaquetNeutre.fr, créé par la Confédération des buralistes ; 
    • www.paquetneutre.com, créé par Seita-Imperial Tobacco ; 
    • www.paquetneutre-france.fr, créé par Philip Morris ; 
  • Mise en avant de l’analyse d’un constitutionnaliste éminent payé par l’industrie du tabac ;
  • Tribunes dans la presse et interventions dans les médias, notamment ;
    • Via des think-tanks : Institut Molinari, Génération Libre (dont l’institut Molinari** est partenaire), etc. ; 
    • Dans des supports de la presse économique (Les Echos) ;
    • Thomas Guenolé, politologue et maître de conférences à Sciences Po, qualifie la démarche d’ « infantilisante et hypocrite » et, en conclusion, « attend » du ministère de la santé « d’être rigoureusement informé sur les risques de mes comportements de vie personnelle et professionnelle, sur les risques de mes habitudes de consommation, sur les risques liés à mon environnement » [3];

    • Saïd Mahrane, journaliste au Point présente la mesure comme « symbole de la bien-pensance de notre temps ». Extrait : « le concept même de neutralité, en fait de l’effacement ou du déni, dépasse le terrain de la santé pour s’inscrire dans un contexte idéologique très pesant. On le vérifie avec nos grands débats du moment, qui, pour se faire, ont naturellement besoin de mots, les plus précis qui soient. Or, ces mots sont bien souvent aujourd’hui passés au tamis de la bien-pensance, certains frappés d’interdit, comme ce fut le cas lors des récents débats sur le terrorisme, la laïcité, l’intégration, la misère sociale, le vote FN… » ; « En réalité, chacun sait, sans être expert, qu’il n’y a rien de plus efficace en matière de lutte contre la consommation de tabac qu’une hausse importante des prix – en Australie, le paquet est à environ 14 euros -, accompagnée d’une campagne de prévention massive. » [4]
    • Aurélien Véron, président du parti libéral démocrate, nous fait une leçon sur la lutte contre le tabagisme, manipule les données pour défendre son plaidoyer, comme par exemple quand il écrit « Le doublement du prix des cigarettes en 10 ans n’a pas significativement fait reculer le nombre de fumeurs », en mettant un lien vers cet article du CNCT : « Pourquoi une hausse de 6% du prix des cigarettes ne réduit pas la consommation globale de tabac ? » Pour combattre le paquet neutre, les arguments avancés sont les suivants : « une nouvelle Inquisition », une comparaison avec l’époque de Christophe Colomb, « racket et stigmatisation des fumeurs », « Etat nounou », etc. Autre extrait révélateur : « Les hygiénistes – comprenez les antitabacs – sont plus remontés que jamais, et suffisamment subventionnés pour maintenir un lobbying constant et obsessif auprès des parlementaires ». [5] Cette rhétorique définie depuis des années par l’industrie du tabac est très classique. Manifestement, M. Véron n’a pas lu le rapport de la Cour des Comptes qui dénonçait le poids persistant des lobbies économiques (industriels, buralistes) qui conduit à l’échec des politiques de lutte contre le tabagisme.
    • Les arguments du « bientôt le vin neutre » ou du « bientôt le sucrer tue » pour faire peur ou encore « ils n’ont qu’à interdire le tabac » (dans un pays comptant 30% de fumeurs) sont également des arguments classiques de l’industrie du tabac repris et relayés dans ces tribunes.
    • Enfin, également révélatrice de la dialectique du lobby du tabac, le discours selon lequel les fumeurs seraient « libres » de fumer, niant de ce fait toute addiction au produit, a pour objectif de reporter l’intégralité de la responsabilité des risques du tabagisme sur les seuls fumeurs.

    • Chroniques en continu sur le site-écran de la confédération des buralistes, Le Monde du Tabac ;
    • Rassemblement de producteurs indonésiens devant l’ambassade de France organisé par les fabricants de tabac (ndlr : Indonésie qui n’exporte pas de tabac vers la France) [6]; 
    • Conférences de presse, etc.

* L’objectif est d’entretenir le doute. Selon une note interne d’un fabricant de tabac [7], la stratégie est donc la suivante « Le doute c’est le meilleur moyen de contrer l’ensemble des faits qui existent dans l’esprit du public en général. Il est aussi le moyen d’établir une polémique ». La stratégie est la même que celle adoptée pour empêcher les interdictions de fumer dans les lieux publics afin de protéger du tabagisme passif : il faut créer une pseudo controverse et faire croire que les études ne vont pas toutes dans le même sens. Telle n’est absolument pas la réalité. Toutes les études scientifiques ayant fait l’objet de publications démontrent l’efficacité de la mesure. Mais à cette réalité scientifique vont être opposés des avis de personnalités éminentes, financées, sans que cela soit révélé, par les fabricants de tabac pour dire exactement le contraire.

** L’institut économique Molinari est un think-tank libéral basé à Bruxelles dont les analyses visent à influer sur les décisions des gouvernements de l’Etat français mais également des institutions européennes. « Tendance néo-prohibitionniste », « dérives de la lutte anti-tabac », les notes économiques de cet institut sont le simple relais de la position des cigarettiers qui excluent toute réglementation relative au tabac [8].

2. Pression auprès des responsables politiques 

  • Constitution par une agence de lobbying travaillant pour le tabac d’un dossier sur la prévention du tabagisme avec instrumentalisation d’acteurs de la prévention pour faire croire qu’ils seraient en opposition au paquet neutre alors que ceux-ci se sont exprimés sur un autre sujet ;
    • Abécédaire des institutions du cabinet de lobbying Domaines Publics et Marianne Lagrange de l’agence GhostWriter, dont le profil nous indique que cette entreprise « est né du constat que les entreprises ont un besoin croissant de communiquer et ce, sur divers supports. @ghostwriter est là pour vous accompagner dans ces approches éditoriales de plus en plus nombreuses afin d’augmenter Pressions auprès des élus locaux par des représentants des buralistes ;votre visibilité, tant sur votre marketing que votre communication » (L’Abécédaire des Institutions… cas d’école d’une manipulation) ; 

En interprétant les résultats d’une étude portant sur les jaunes d’œufs, le député Thierry Lazaro a déposé une proposition de loi visant à « commercialiser les œufs dans des boîtes génériques ». Le député, au travers de cette proposition de loi, vise à ridiculiser la mesure des paquets neutres en faisant un parallèle, d’une part, entre les jaunes d’oeufs et le tabac et, d’autre part, entre les poules et l’industrie du tabac. « Je me suis dit qu’il serait peut-être opportun de taxer les poules », indiquait-il dans le Huffington Post [9].

  • Rencontres parlementaires : Envois de plaquettes (dont Seita-Savoir reprenant une illustration de Charb), magazines pro-tabac, mails, appels téléphoniques réguliers, pressions auprès des élus locaux ;

Le cabinet de lobbying Rivington va « très loin dans son souci d’assistance active aux amendements qui agréent ses clients » (Challenges.fr, « Paquet neutre : comment l’industrie du tabac fait la loi », 31 mars 2015). Extraits :

« Dans un courriel envoyé aux députés le 27 mars, et dont Challenges a obtenu copie,  le zélé cabinet prend en charge directement la collecte des signatures des députés pour un amendement s’opposant au paquet de cigarettes neutre. Rivington y souligne que le texte est « soutenu par les buralistes ». Et il met les formes dans son mailing : « Monsieur le député, nous serions très honorés de votre soutien et de votre co-signature » sur cet amendement proposé par Jean-Louis Dumont, membre PS de la commission des finances de l’Assemblée. 

« Contacté, le signataire du message pour Rivington, Matthieu Sassier n’a pas souhaité faire de commentaire. Diplômé de Sciences Po et de la Sorbonne (en « philosophie politique et éthique »), ce consultant junior est passé en stage chez Havas et chez Bygmalion. Il enseigne aujourd’hui à Science Po un cours intitulé « Débuter sa vie professionnelle dans les métiers de la communication. »

  • Rendez-vous organisés avec les partis politiques :

Réunion avec le groupe UMP twittée par de nombreux députés (Martial Saddier, Daniel Fasquelle, Alain Lebœuf, Claude de Ganay, Charles Ange Ginesy) avant les débats parlementaires du plan national de réduction du tabagisme.

3. Pression auprès des responsables politiques 

  • CGPME – Patronat : Gérard Bohélay, vice-président de la CGPME est président de la fédération Ile-de-France des buralistes. Ce rapprochement avec d’autres secteurs fait parti du plan d’action des buralistes pour faire pression sur la politique anti-tabac. Dans un communiqué du 25 septembre 2014, la CGPME apportait son soutien aux buralistes, avec reprise d’arguments de la confédération des buralistes [10].
  • L’union des fabricants (Unifab), le Comité national anti-contrefaçon (Cnac) et l’Association des Praticiens du Droit des Marques et des Modèles (Apram) ont communiqué, à  divers reprises notamment auprès des responsables politiques, pour s’opposer à la mesure des paquets neutres [11]. Les fabricants de tabac sont membres de ces organisations.
  • Le fabricant de papier à rouler Republic Technologies a également agi auprès des élus et ministères contre le projet de paquet neutre [12].
  • L’association des agences-conseils en communication (AACC) a par ailleurs communiqué au travers de la voix de son président, Vincent Leclabart, pour dénoncer « l’infantilisation des consommateurs » dans une dépêche AFP [13]. Au sein de l’AACC, on trouve notamment l’agence Publicis qui compte parmi ses plus gros clients, le fabricant de Marlboro (voir l’orchestration de l’affaire « Jacques Tati » par l’agence de lobbying de Publicis) mais également l’agence Havas, qui défend le même client (la communication de crise liée à la sortie Cash Investigation ayant été gérée par cette agence [14]). 
  • Appel à d’autres industries sur le thème : « Aujourd’hui c’est le tabac, demain c’est vous ? »
 
Argumentaires de Philip Morris repris par la Confédération des buralistes
Document de Philip Morris, disponible ici 

 4. Autres

Nous-sommes-13-millions.com, site lancé en mars 2015 et présenté comme « un site exclusif pour les fumeurs adultes et responsables », s’inscrit dans la lignée de l’Union pour les droits des fumeurs adultes, opération factice de British American Tobacco (La création de l’illusion d’un soutien aux positions de l’industrie du tabac), qui s’était opposé au paquet neutre. Nous sommes 13 millions.com est géré par la même société hébergeant le site Le Monde du Tabac, site écran qui se révèle liée à la confédération des buralistes.

Par ailleurs, sur le réseau social Twitter, un petit nombre de buralistes attaquent quiconque est en soutien à la mesure des paquets neutres : associations de lutte contre le tabagisme, journalistes diffusant des articles sur l’efficacité de la mesure, responsables politiques engagés sur la question, etc. 


A lire :

Pourquoi les représentants des buralistes ne veulent pas du paquet neutre ? Version officielle, raisons officieuses
 
[1] « Paquet neutre : les cigarettiers prêts à réclamer 20 milliards », 25 septembre 2014 http://www.lefigaro.fr/societes/2014/09/24/20005-20140924ARTFIG00346-paquet-neutre-les-cigarettiers-prets-a-reclamer-20milliards.php 
[2] « Gironde : les buralistes en colère sabotent plusieurs radars  », 19 juillet 2015 http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/gironde-les-buralistes-en-colere-sabotent-plusieurs-radars-7779149191 
[3] « Paquets de cigarettes neutres : l’hypocrisie nuit gravement à la santé », 17 mars 2015 http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015/03/17/31003-20150317ARTFIG00173-paquets-de-cigarettes-neutres-l-hypocrisie-nuit-gravement-a-la-sante.php 
[4] « Loi santé : le paquet neutre, symbole de la bien-pensance de notre temps  », 3 avril 2015 http://www.lepoint.fr/sante/loi-sante-le-paquet-neutre-symbole-de-la-bien-pensance-de-notre-temps-03-04-2015-1918503_40.php 
[5] « Paquets de cigarettes neutres: l’État rackette et stigmatise les fumeurs. C’est inefficace  », 31 mars 2015, http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1347328-paquets-de-cigarettes-neutres-l-etat-rackette-et-stigmatise-les-fumeurs-c-est-inefficace.html
[6] «  Le paquet de cigarettes neutre provoque une manifestation surprenante en Indonésie », 9 juin 2015 http://www.lefigaro.fr/international/2015/06/09/01003-20150609ARTFIG00233-le-paquet-de-cigarettes-neutre-provoque-une-manifestation-surprenante-en-indonesie.php
[7] Brown & Williamson, « Smoking and Health Proposal », 1969, Bates 690010951 – 690010959
[8] L’ensemble des notes sont disponibles sur : http://www.institutmolinari.org/spip.php?page=recherche&recherche=tabac 
[9] « Bannissons l’oeuf au plus vite ! », Huffingtonpost.fr, 29 septembre 2012.  
[10] « La GPME apporte son soutien aux buralistes, réseau irremplaçable de commerces de proximité », 25 septembre 2014 http://www.cgpme.fr/communiques/voir/1714/la-cgpme-apporte-son-soutien-aux-buralistes-reseau-irremplacable-de-commerces-de-proximite 
[11] Communiqué de presse “L’Unifab et l’Apram s’inquiètent de l’annonce médiatique de la proposition en conseil des ministres de l’adoption du paquet de cigarettes neutres ! »,  25 septembre 2014
     Blog du Président du CNAC « La propriété intellectuelle, un trésor national en péril ? », 20 novembre 2014   http://www.blogpresidentcnac.fr/la-propriete-intellectuelle-un-tresor-national-en-peril/
[12] « Perpignan : l’inquiétude de l’usine qui produit le papier de cigarette OCB », 14 avril 2015  http://www.lindependant.fr/2015/04/14/le-prefet-de-region-chez-republic-technologies,2017246.php
[13] « Projet de loi Santé et cigarettes : Vincent Leclabart dénonce l’infantilisation des Français », 31 mars 2015  http://www.cbnews.fr/conseils/projet-de-loi-sante-et-cigarettes-vincent-leclabart-denonce-linfantilisation-des-francais-a1018915
[14] « Industrie de la cigarette : “Cash investigation” passe les lobbys à tabac sur France 2 », 2 octobre 2014 http://television.telerama.fr/television/cash-investigation-passe-les-lobbys-a-tabac-sur-france-2,117561.php