Le tabagisme aggrave les risques liés au coronavirus

Le coronavirus (COVID-19) provoque des infections respiratoires aiguës qui peuvent être très sévères, voire entrainer le décès. Le système immunitaire, l’arbre bronchique et les poumons des fumeurs/fumeuses sont profondément altérés, aussi  si vous fumez :

  • votre risque  de contracter une maladie infectieuse respiratoire est plus élevé[1][2],
  • dès que vos bronches et vos poumons sont infectés, cette infection sera  plus grave et plus longue que pour une personne qui ne fume pas[3][4],
  • du fait de votre toux liée au tabagisme, vous augmentez les risques de contaminations de votre entourage.

Rappelons qu’il est indispensable de fumer à l’extérieur ; depuis plusieurs dizaines d’années le tabagisme passif est connu comme facteur de risque d’infections respiratoires aigües et chroniques chez les enfants.

Arrêter de fumer réduit votre risque de maladie infectieuse respiratoire et celui des enfants exposés au tabagisme passif.

©Génération Sans Tabac

 

En savoir plus 


[1] « La Santé respiratoire en Europe : Faits et chiffres », European Lung Foundation – European respiratory society, http://fetedusouffle.com/wp-content/uploads/2014/05/french_lung_health_in_europe_facts_and_figures.pdf

[2] Andler R, Richard JB, Guignard R, QuatremèreG, Verrier F, GaneJ, Nguyen-Thanh V. Baisse de la prévalence du tabagisme quotidien parmi les adultes : résultats du Baromètre de Santé publique France 2018. Bull EpidémiolHebd. 2019;(15):271-7.

[3] Le rapport de la Cour des comptes de 2012 soulignait la connaissance superficielle des risques en matière de tabagisme et la sous estimation majeure des dégâts sanitaires causés par ces produits.

[4] Organisation mondiale de la santé. Surveillance mondiale, prévention et contrôle des maladies respiratoires chroniques. Une approche globale, Genève, OMS, 2007. http://www.who.int/gard/publications/ GARD_Manual/en/