A la une

Accueil > A la une > Le CNCT et 127 organisations internationales dénoncent l’ouverture de 200 débits de tabac en Espagne
jeudi 8 septembre 2022
Le CNCT et 127 organisations internationales dénoncent l’ouverture de 200 débits de tabac en Espagne

Le CNCT et 127 organisations internationales dénoncent l’ouverture de 200 débits de tabac en Espagne

Le Comité national contre le tabagisme et 127 associations de santé, de droits civils et de consommateurs, issues de 43 pays, dénoncent la récente déclaration du ministère espagnol des Finances qui prévoit d’accorder plus de 200 nouvelles licences de vente de tabac en Espagne. Une trentaine de ces débits seraient installés aux zones frontalières fréquentées par les citoyens français qui traversent la frontière pour acheter des paquets de cigarettes à des prix qui sont en moyenne deux fois moins élevés qu’en France. 

À l’initiative de Nofumadores, du Comité national pour la prévention du tabagisme en Espagne (CNPT), rejoint par le Comité national contre le tabagisme en France, la Coalition européenne Smokefree Partnership, l’Institut catalan d’oncologie, le centre collaborateur de l’OMS en Europe pour la lutte antitabac le réseau européen de prévention du tabagisme et l’organisation Action on Smoking or Health, une lettre dénonçant l’ouverture de 200 débits de tabac en Espagne, a été envoyée au président espagnol, Pedro Sanchez.

Enfin, l’augmentation des points de vente est incompatible avec l’objectif d’une génération sans tabac annoncé par la France, l’Espagne et l’Union Européenne et met à mal, au moins partiellement, les nombreux efforts déployés en France au cours de ces dernières années pour réduire l’accessibilité aux produits du tabac notamment chez les jeunes.

Toutes ces organisations demandent au chef du gouvernement espagnol de :

  • Annuler la vente aux enchères publiques des 203 nouvelles licences de vente de tabac et, à la place, aligner la politique espagnole sur les recommandations de Nofumadores pour parvenir à une génération sans tabac en Espagne, notamment la réduction progressive du nombre de points de vente. Cela passe par le non-renouvellement des licences actuelles des buralistes, qui expirent dans 25 ans, en particulier pour tous les buralistes qui se trouvent près d’une école ou d’un terrain de jeu.
  • Augmenter les taxes sur tous les produits du tabac et de la nicotine, en harmonisant les prix avec la France. La hausse des taxes est une mesure éprouvée et reconnue qui permet de réduire la prévalence du tabagisme, tout en apportant des revenus supplémentaires à l’État (sans avoir besoin d’augmenter le nombre de points de vente de tabac en Espagne).
  • Mettre en œuvre le plan global de lutte contre le tabagisme 2021-2025 et appliquer la modification législative de la loi 28/2005 sur la prévention du tabagisme. Tout retard dans cette mise en œuvre profite à l’industrie du tabac au détriment de la santé des citoyens espagnols et européens.

Télécharger la lettre (anglais – PDF)

 

A lire également: