Le tabac, c’est le moment d’arrêter !

Paris, le 18 mars 2020 – Un arrêté du ministre de la Santé, en date du 17 mars, paru au JO du 18 mars 2020, précise que les buralistes et les magasins de la vape font partie des commerces indispensables à la vie de la nation et, à ce titre, peuvent poursuivre leurs activités commerciales.

nicotine-tabac-moment-arret-coronavirus

La nicotine, cette drogue dure n’est certainement pas indispensable à la vie de la grande majorité des français qui s’en passent volontiers et facilement.

En revanche, environ 12 millions de Français sont les victimes captives de cette toxicomanie puissante dont la promotion a été, et est encore, assurée par une industrie délinquante dont l’unique objectif est de faire des profits à n’importe quel coût sanitaire.

Cette décision du gouvernement confirme le caractère addictif majeur de la nicotine, puisqu’il ne peut envisager le sevrage brutal de tous ces fumeurs par fermeture immédiate des commerces de la nicotine.

Ne nous trompons pas, les commerces indispensables à la vie sont les magasins alimentaires, les pharmacies, les banques et les stations-services. Les buralistes et commerces de la vape ne sont ouverts que pour éviter un syndrome de sevrage chez leurs clients addicts.

Rappelons à nos amis fumeurs, dont environ les 2/3 souhaitent arrêter leur addiction, qu’il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer, et que les bénéfices pour leur santé sont notables et significatifs dès les premiers jours/premières semaines d’arrêt.

En cette période de risque sanitaire infectieux collectif, les fumeurs sont, malheureusement pour eux, plus sensibles aux infections respiratoires et à leurs conséquences, qui peuvent être gravissimes. C’est le moment de décider d’arrêter, vos pharmaciens et médecins peuvent vous aider.

Enfin, les mesures actuelles de confinement sont parfaitement justifiées ; elles ne doivent pas s’accompagner d’un relâchement des dispositions prises au domicile dans de nombreuses familles pour se protéger contre l’exposition au tabagisme passif. Le tabagisme passif rend malade, tout particulièrement les enfants, et peut tuer.

Contact presse

Yves MARTINET

Président du CNCT

01 55 78 85 10