L'ICM, une situation de conflit d'intérêt

Institut-cerveau-moelle-épinière-ICMFondation reconnue d’utilité publique fondée, sur le site de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, l’ICM est un centre de recherches animé par de nombreux chercheurs, ingénieurs et techniciens conduisant des travaux de recherche fondamentale ou clinique sur le cerveau et les maladies neurologiques ou psychiatriques (maladie d’Alzheimer, de Parkinson, dystonie, épilepsie, sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral, cancer, démences, dépression, trouble obsessionnel compulsif, autisme., etc.) ainsi que sur la moelle épinière (paraplégie, tétraplégie, etc.).

La situation de conflit d’intérêt de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière (ICM) ne fait aucun doute en ce qui concerne le tabac.

La grande proximité d’une partie conséquente de ses fondateurs, donateurs et dirigeants avec le monde des cigarettiers fait légitimement songer à une véritable ingérence au sein de cet institut. En outre cet institut n’a pas seulement un poids considérable sur la recherche, il intervient également au niveau des circuits de décision touchant à la santé publique et en particulier au tabac, à son image et à la présentation de son impact sanitaire.

La présence en son sein de personnalités liées au lobby cigarettier est tout bonnement édifiante et contraire en tous points à l’esprit du traité de l’OMS.