coût-mesures-politique-fiscale-tabac-hausse-taxes

Introduction

La fiscalité des produits du tabac : une mesure efficace pour faire reculer le tabagisme

hausse-prix-taxes-tabacBeaucoup de mythes et de désinformation sur la fiscalité du tabac sont savamment entretenus par les cigarettiers.

Il est cependant démontré qu’une augmentation forte et régulière des taxes sur l’ensemble des produits du tabac représente la mesure la plus efficace pour inciter les fumeurs à l’arrêt et dissuader les jeunes d’entrer dans le tabagisme.

Selon le rapport de la Banque Mondiale, une augmentation de 10 % du prix de l’ensemble des produits du tabac induit en moyenne une baisse de 4 % de la consommation de tabac. Cet impact est encore plus important parmi les personnes issues de catégories socio-professionnelles défavorisées.

Une mesure forte qui doit répondre aux enjeux de santé publique et non aux seuls intérêts des cigarettiers

La fiscalité des produits du tabac représente donc un axe essentiel d’une stratégie globale et coordonnée de réduction du tabagisme. Celle-ci doit être définie à la fois pour réduire la consommation du tabac, financer les coûts majeurs que génère le tabagisme pour la société et financer les actions de prévention et d’aide à l’arrêt.

Cela suppose que la politique fiscale ne soit pas fixée selon les intérêts des cigarettiers qui privilégient l’accroissement de leurs marges, en sollicitant des augmentations limitées, reconnues inefficaces sur la consommation, et en contournant l’impact des hausses grâce au maintien de produits d’appel.