2011 – Le CNCT dévoile « L’envers du décor » de l’industrie du tabac

Face à une augmentation généralisée de la consommation de tabac, le CNCT a lancé, le 17 mai dernier, une campagne de communication innovante en dénonçant les profits réalisés par les cigarettiers au détriment de la santé des personnes. Grâce à l’appui de solides partenaires, « L’envers du décor » a été réalisé et diffusé dans 20 salles de cinéma UGC et sur internet.

 

« L’envers du décor » : une campagne avant-gardiste, à l’image du CNCT

La campagne fait figure de pionnière dans la lutte anti-tabac en France. C’est en effet la première fois que le tabagisme est abordé à travers les bénéfices exorbitants réalisés par les cigarettiers au détriment du coût sanitaire et humain engendré par ce fléau. Le spot, innovant par son approche, a pour objectif  d’inciter les fumeurs à dire STOP et ainsi refuser de nourrir cette industrie sur leur santé, mais aussi dissuader les plus jeunes d’entrer dans le tabagisme et enfin sensibiliser les pouvoirs publics sur l’urgence à agir.

Créée gracieusement et réalisée par l’agence Euro RSCG 360, la campagne a été diffusée du 18 mai  au 7 juin 2011 dans des salles de cinéma UGC de Paris (Les Halles, George V, etc.), Ile de France (Créteil, etc.) et province (Lyon, Bordeaux, Lille, etc.).

Le spot fut également révélé sur le web dès le 17 mai sur le  site du CNCT, YoutubeDailymotion et via les réseaux sociaux du CNCT tels que Twitter et FacebookL’Union Nationale des Mutuelles Etudiantes Régionales (USEM), partenaire du CNCT, a relayé le spot sur son site internet afin de sensibiliser la population étudiante sur cette problématique de santé.

Enfin, le CNCT a souhaité remobiliser toutes les générations en remettant en avant sur son site internet sa pétition en ligne pour dire non aux manipulations de l’industrie du tabac. Lancée en 2010, elle a déjà recueilli plus de 1 000 signatures.

 

Une réussite fruit de partenariats de qualité

Cette nouvelle campagne de sensibilisation s’est naturellement inscrite dans la continuité des partenariats solides développés avec l’agence Euro RSCG 360 et l’USEM. En effet, elle n’aurait été possible sans le soutien de l’agence qui a créé gracieusement et réalisé le spot et sans le relai de l’USEM auprès d’une large population étudiante, fortement concernée par la problématique du tabagisme.

Le CNCT, en plus de ces partenariats de qualité déjà ancrés, a développé de nouvelles relations avec UGC, acteur incontournable dans l’univers du cinéma. Ce nouveau partenaire ponctuel a permis une large diffusion du spot à Paris, en région parisienne mais aussi en province, dans des villes importantes telles que Marseille, Bordeaux ou Lille.

 

Un nouveau message dans la lutte anti-tabac largement relayé

Malgré une actualité dense (affaire DSK), le spot a joui d’une bonne visibilité et d’un bon relai. Outre les 2 100 diffusions du spot en cinéma, il a été visionné plus de 13 000 fois sur les plateformes online de partage de vidéos telles que Youtube ou Dailymotion.

197 retombées médias ont souhaité offrir de la visibilité à la campagne : univers onlinepresse papiermais aussi télévisiongénéralistes ou spécialisés (santé, économie, communication, etc.). A titre d’exemple, un reportage de qualité a été diffusé au Journal Télévisé 12/13h deFrance 3, le mardi 18 mai ou encore de nombreuses retombées sur des supports de renommée comme TF1 News, le Parisien, Ouest-France ou encore l’Express. Enfin, de nombreux blogs, notamment spécialisés en communication, ont relayé la campagne.

Rien qu’à eux, ce sont déjà plus de 15 millions de contacts, en France et à l’international, qui ont pu être informés de la campagne[1].