L’Organisation mondiale de la Santé rappelle qu’« il est clairement établi, sur des bases scientifiques que l’exposition à la fumée du tabac entraîne la maladie, l’incapacité et la mort ». Il n’existe pas de seuil de risque minimum : même de faibles doses et des durées d’exposition brèves sont dangereuses pour la santé.

Protéger de ce risque est un des objectifs du CNCT.
Depuis les années 90, l’association assure une assistance auprès des personnes afin qu’elles exercent leurs droits à être protégées.
L’association a créé un droit protecteur par ses actions en justice et a joué un rôle prépondérant dans l’adoption et la mise en œuvre du décret du 15 novembre 2006 instituant une véritable interdiction de fumer dans l’ensemble des lieux de travail et d’accueil du public, y compris dans le secteur de l’accueil et de la restauration.

Aujourd’hui, le CNCT poursuit cette mission et veille à ce que cette mesure de protection soit respectée.
Il milite pour la suppression des fumoirs qui ne protègent pas des risques, alerte les corps de contrôle sur les possibles relâchements et sur les contournements, en particulier au niveau des terrasses.