Le tabagisme de troisème main, un danger invisible mais bien réel.

Plus méconnu encore que le tabagisme passif, le tabagisme dit de « troisième main ».
Il s’agit de la nicotine résiduelle et d’autres produits chimiques laissés sur les surfaces intérieures par la fumée de tabac. Les gens sont exposés à ces produits chimiques en touchant des surfaces contaminées ou en respirant les gaz dégagés par ces surfaces. Ce résidu présente un risque potentiel pour la santé des non-fumeurs – en particulier les enfants  en raison de leur tendance à porter les objets à leur bouche.

tabagisme-tertiaire-troisieme-main-passif

La fumée de troisième main s’accroche aux vêtements, aux meubles, aux rideaux, aux murs, à la literie, aux tapis, à la poussière, dans nos cheveux, aux véhicules et à d’autres surfaces longtemps après l’arrêt du tabagisme. Ces particules imprégnées, à la moindre vibration pourraient à nouveau être remises en suspension et inhalées, absorbées ou mise au contact de la peau. 

D’après Jonathan Winickoff, médecin à l’hôpital général du Massachusetts qui est l’un des premiers à s’intéresser de près au tabagisme de troisième main, les plus jeunes sont particulièrement vulnérables. « Les enfants respirent plus vite que les adultes et sont plus souvent en contact avec les surfaces du foyer. Ils reçoivent une dose environ vingt fois plus forte que les adultes. »