#MoisSansTabac revient pour sa 4ème édition!

Arrêter de fumer est désormais un défi collectif avec la campagne #MoisSansTabac, qui revient pour la quatrième année le 1er novembre, soutenu par le Ministère des Solidarités et de la Santé et Santé Publique France.

#MoisSansTabac, est une opération d’ampleur destinée à encourager et à soutenir tous les fumeurs dans le pays, par le biais d’actions de communication et de prévention locales. En vigueur au Royaume Uni depuis de nombreuses années, l’initiative repose sur des recherches qui soulignent que si vous arrêtez de fumer pendant 30 jours, vous êtes cinq fois plus susceptible d’arrêter de fumer pour de bon car c’est la durée au-delà de laquelle les symptômes de manque sont considérablement réduits. Il devient alors plus facile de rester non fumeur. Le 1er novembre marque donc le début de cette démarche d’arrêt. Les participants inscrits seront ainsi soutenus dans leur combat quotidien à travers plusieurs outils:

le site Tabac Info Service (http://www.tabac-info-service.fr) diffusant des informations pour se préparer avant le 1er novembre et augmentant leurs chances de succès,

une application de service d’information sur le tabac proposant un accompagnement personnalisé par des spécialistes du tabac,

– une assistance gratuite d’un expert en tabacologie par téléphone au numéro 3989

De nouvelles données issues du Baromètre de Santé publique France montrent l’efficacité du dispositif #MoisSansTabac : arrêter le tabac lors de l’opération multiplie ainsi par 2 la réussite du sevrage tabagique à 1 an par rapport aux taux de succès observés pour des tentatives d’arrêt sans aide extérieure[1]. Ceci  s’explique par le fait que les fumeurs sont nombreux à vivre en même temps les bénéfices et les difficultés de l’arrêt et l’entourage des fumeurs est également mobilisé pour soutenir la démarche d’arrêt du tabac.

Avec le succès des trois premières éditions, #MoisSansTabac a contribué, avec les mesures du Programme national de lutte contre le tabagisme (PNLT), à la baisse historique du tabagisme en France : moins 1,6 million de fumeurs quotidiens entre 2016 et 2018. Cette année, près de 150 000 participants sont déjà inscrits et vont se lancer dans l’aventure !

Nombreux sont les avantages de l’arrêt du tabac. Nombre de ces bénéfices sont immédiats :

  • 20 minutes après avoir arrêté

– Votre fréquence cardiaque et votre tension artérielle chutent.

  • 12 heures après avoir arrêté

– Le niveau de monoxyde de carbone dans votre sang redevient normal.

  • 2 semaines à 3 mois après avoir cessé de fumer

– Votre circulation s’améliore et votre fonction pulmonaire augmente.

  • 1 à 9 mois après avoir cessé de fumer

– La toux et l’essoufflement diminuent. Les cils de vos poumons qui retirent le mucus commencent à retrouver une fonction normale, avec une meilleure gestion des mucus, une réduction des risques d’infection. 1 an après avoir arrêté

– L’excès de risque de maladie coronarienne est deux fois moins élevé que chez une personne qui fume encore. Votre risque de crise cardiaque diminue considérablement.

  • 5 ans après avoir arrêté

– Votre risque de cancer de la bouche, de la gorge, de l’œsophage et de la vessie est réduit de moitié. Le risque de cancer du col utérin redevient équivalent à celui d’un non-fumeur. Il en de même à l’issue de 2 à 5 ans d’arrêt de votre risque d’accident vasculaire cérébral.

  • 10 ans après avoir arrêté

– Votre risque de mourir d’un cancer du poumon est environ la moitié de celui d’une personne qui fume encore. Votre risque de cancer du larynx et du pancréas diminue.

  • 15 ans après avoir arrêté

– Votre risque de maladie coronarienne est celui d’un non-fumeur.

Le CNCT est aux côtés des fumeurs et de leurs proches dans cette démarche difficile qu’est l’arrêt du tabac. De nombreuses raisons peuvent venir en appui de cet arrêt et accroître la motivation des fumeurs engagés dans l’arrêt.

Pour recevoir tout le long du mois de novembre, une information quotidienne sur l’impact de la consommation de tabac, n’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux Twitter et Facebook !

 

#moissanstabac-revient-pour-sa-4eme-edition


[1] De nouvelles données montrent aujourd’hui l’efficacité de #MoisSansTabac : parmi les fumeurs ayant fait une tentative d’arrêt fin 2016 lors de la première édition, 6% à 10% d’entre eux étaient toujours abstinents un an plus tard alors que  les taux habituellement observés dans les études scientifiques sont de 3% à 5% lors de tentative d’arrêt sans aide extérieure.