L’Union européenne doit suivre l’exemple de la Thaïlande.

Le Ministre de la Santé de Thaïlande a signé un arrêté prévoyant que la surface consacrée aux avertissements sanitaires graphiques devrait représenter 85% des deux principales surfaces des paquets des produits du tabac selon le modèle suivant.

 

 

 

 

La réglementation devrait entrer en vigueur dans les 6 mois qui suivront la publication au Journal Officiel, prévue d’ici un mois. Par conséquent, les nouveaux avertissements devraient être obligatoires à partir du mois d’octobre si tout se passe normalement. Il faut en effet escompter une opposition violente de l’industrie du tabac et de ses alliées qui ont essayé d’empêcher l’adoption de cet arrêté et menacent aujourd’hui d’autres actions.

Une fois de plus les décisions des gouvernements visant à protéger la santé des populations se heurtent à une opposition frontale des intérêts catégoriels des fabricants de tabac et de leurs alliés.

Il convient de saluer le courage du gouvernement Thaïlandais qui ne s’est pas laissé intimider par les pressions de ce lobby extrêmement puissant.

Une telle attitude est aujourd’hui attendue de la part des représentants des Etats membres de l’Union européenne et des parlementaires européens appelés à se prononcer sur le projet de directive prévoyant que 75% de la taille des principales surface des paquets de cigarettes et tabac à rouler soient consacrés aux avertissements sanitaires.