Le rôle de l’activité physique dans l’arrêt du tabac

Le tabac constitue la première cause de mortalité prématurée évitable. C’est un problème de santé publique majeur.

Pour réduire la consommation de tabac, les mesures sont connues mais nécessitent d’être mises en œuvre avec une réelle volonté politique et selon une stratégie coordonnée qui s’inscrive dans le temps.

A l’échelle individuelle, le traitement de la dépendance tabagique renvoie à de bonnes pratiques. De nouvelles stratégies viennent renforcer les traitements d’aide à l’arrêt du tabac.

De récentes études ont ainsi montré les bienfaits de l’activité physique sur les symptômes de sevrage, qui représentent les principaux freins à l’arrêt de la consommation : irritabilité, stress, troubles de la concentration et du sommeil, tension, contrôle sur le long terme de la prise de poids, et syndrome du craving : pulsion irrépressible de l’envie de fumer.

Ces résultats ont permis de dégager des recommandations pour la pratique d’activité physique dans l’objectif d’aider au sevrage du tabac. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Crédit photo : vivrefm.com