Le phénomène Juul sur les réseaux sociaux : une communication devenue autonome

L’omniprésence de Juul[1] sur les médias sociaux a sans aucun doute amené les ados à surestimer l’étendue du phénomène Juuling chez ces derniers.

juul-marketing-reseaux-sociaux-communication-autonome

Les images publicitaires de JUUL au cours de ses six premiers mois sur le marché visaient manifestement les jeunes, avec une amplification  par des extensions de hashtags, des influenceurs et des affiliés rémunérés.

Selon l’étude effectuée par l’université de Stanford, en novembre 2018, on dénombrait 2691 comptes Twitter, 248 messages Facebook et 187 messages Instagram ainsi que 171 courriels de marketing dirigés par les clients à partir de comptes contrôlés JUUL. Le compte Instagram de JUUL comptait 77 600 abonnés et #juul, 260 866 publications. C’est d’ailleurs en novembre 2018 que la compagnie JUUL, sous les feux des critiques concernant sa stratégie marketing 2.0, a « décidé » de fermer ses comptes sur les réseaux sociaux dans le but de rendre le produit « moins attractif aux yeux des adolescents ». Ceci faisait suite à  3 années de présence assidue sur les réseaux et aujourd’hui, le marketing continue de vivre par lui-même … comme on le voit ci-dessous, en juillet 2019, le hashtag juul compte + de 517 000 publications soit une hausse de … 98% ! Et c’est sans compter tous les dérivés (juulmemes, juultricks…)

juul-marketing-reseaux-sociaux-communication-autonome

La juul est tellement populaire outre-atlantique qu’un néologisme a été inventé dorénavant plus populaire que le « vaping », il s’agit du « juuling » ou « juuler » en français.

Sa popularité auprès des adolescents a entraîné la création de plusieurs mèmes[2] sur le produit. Ils sont souvent utilisés pour indiquer comment les tendances en ligne évoluent et se modifient au fil du temps, créant ainsi de nouveaux dérivés. Les mèmes Internet sont associés à des médias, des slogans et des tendances plus générales qui se propagent sur le Web. La légèreté des textes et du ton de nombre de ces mèmes souligne bien la perception non dangereuse qu’ont les adolescents de l’usage de JUUL au quotidien.

juul-marketing-reseaux-sociaux-communication-autonome

Voir notre article sur le marketing 2.0 des industriels


[1] JUUL est un vaporisateur à système fermé qui est censé offrir une sensation et un goût similaires à ceux des cigarettes classique. Les JUUL sont probablement l’une des cigarettes électroniques les plus « élégantes » et les plus discrètes du marché ressemblant à une clé USB. Contrairement aux autres cigarettes électroniques rechargeables, JUUL utilise une cartouche (un pods) à usage unique contenant une formule à base de sel de nicotine, de glycérol et d’arômes, un pods équivaut à un paquet de cigarettes. Les pods sont proposées dans une variété de saveurs, attrayantes pour les jeunes, dont le tabac de Virginie, la menthe, la mangue, le concombre, saveur crème brûlée etc. Un appareil JUUL être chargé en utilisant simplement un port USB.

[2] Les mèmes sont définis de manière large comme des informations transmises par la culture, des idées et des croyances pouvant être transmises d’un organisme ou d’un groupe d’organismes à un autre très rapidement sur internet. Un élément clé du concept mème est que l’information est capable de se répliquer elle-même et subit à son tour un type de sélection naturelle, un peu comme les gènes biologiques et les virus.