La publicité dans les débits et les linéaires amènent les jeunes à fumer

En Angleterre, les linéaires et la promotion pour les différentes marques sur les lieux de vente de tabac sont interdites depuis avril 2012, à l’exception des petits détaillants chez qui la Loi s’appliquera en 2015. Dyonisis Spanopoulos et al publient dans Tobacco Control une évaluation de l’impact de cette exposition faite en mars 2011, à partir de 5 376 auto- questionnaires remplis par des enfants âgés de 11 à 15 ans. Cette étude a donc eu lieu avant que l’interdiction ne soit mise en œuvre chez les grands débitants.

Il s’avère que le risque de devenir fumeur était plus du double pour les enfants visitant presque journellement les détaillants de tabac comparés au risque pour ceux ne se rendant dans ces lieux de vente qu’une fois par semaine (risque relatif 2,23, intervalle de confiance 95 % : 1,40 – 3,55). De plus, les enfants qui remarquaient les linéaires de tabac à chaque visite avaient un risque de fumer 3,15 fois supérieur (IC 95 % : 1,52 – 6,54). Enfin cette association entre les visites fréquentes dans ces lieux de vente de tabac et le risque de devenir fumeur était  d’autant plus importante qu’il s’agissait de visites chez des petits détaillants.

Les auteurs concluent que l’exposition à la publicité et aux linéaires sur les lieux de vente augmente les risques de devenir fumeur. L’interdiction complète des linéaires et de la publicité sur les lieux de vente doit être absolue.

Source : Spanopoulos D, Britton J, McNeill A, Ratschen E, Szatkowski L.
Tobacco display and brand communication at the point of sale: implications for adolescent smoking behaviour.
Tob Control 2013; [Epub ahead of print] doi: 10.1136/tobaccocontrol-2012-050765