Canada : en voie d’être sans tabac d’ici 2035

Le Canada est reconnu comme un leader mondial dans la lutte contre le tabagisme. Plusieurs municipalités ont devancé les lois provinciales et restreint ou totalement interdit dans les lieux collectifs l’usage de la cigarette sur leur territoire[1].

Selon la dernière enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues, publiée le 12 juin, le tabagisme recule encore chez les jeunes adolescents. Avec ce rapide déclin du tabagisme auprès des jeunes, le Canada s’approche résolument d’une première génération de non-fumeurs.

– Tabagisme actuel (quotidien ou occasionnel), 5,4% en 2016-2017, en baisse par rapport à 6,6% en 2014-2015 et à 11,4% en 2006-2007

– Ils sont 23% à avoir essayé de fumer en 2016-2017, en baisse par rapport à 29% en 2014-2015 et à 48% en 2006-2007[2]

A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, la ministre canadienne de la Santé a lancé la nouvelle Stratégie canadienne de lutte contre le tabagismeElle vise à atteindre un taux de tabagisme de 5 % seulement d’ici 2035 au niveau de l’ensemble de la population sachant que la prévalence du tabagisme en 2015 s’élevait à 13 %[3]. Cette stratégie s’appuie sur les dispositions de la nouvelle Loi sur le tabac et les produits de vapotage, qui a récemment reçu la sanction royale.  

Un bel exemple et encouragement pour la France qui, en dépit de la baisse importante enregistrée cette dernière année, doit poursuivre avec vigueur ses efforts pour réduire une consommation encore très élevée dans notre pays.

Pour plus de précisions sur la nouvelle stratégie au Canada


[1] Il faut savoir que Le Canada n’a pas de loi fédérale pour restreindre le tabagisme. Il appartient plutôt aux dix provinces et aux trois territoires de légiférer sur la question
[2] L’Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues chez les élèves: tableaux détaillés de 2016-2017
[3] Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues (ECTAD) : sommaire de 2015