Le tabac tue et représente d’abord un coût sanitaire avec plus de 78 000 morts prématurées, évitables chaque année.

Il coûte également très cher pour les fumeurs, leurs familles et pour la société dans son ensemble. Contrairement au mythe largement répandu, le tabac ne « rapporte » pas à l’Etat. Selon la dernière évaluation faite par les économistes pour l’année 2010, le tabac aggrave le déficit des finances publiques de près de 15 milliards d’euros par an, soit plus de 40 millions d’euros par jour. Il coûte chaque année pour la collectivité 120 milliards d’euros, soit un impôt indirect annuel pour chaque concitoyen d’une valeur de 1 846 euros.

Dans les pays en développement, le tabac est un obstacle au développement et est directement associé à l’accroissement de la pauvreté.

 

Mots clés : Coût du tabac, économie du tabac